Manuel:Page Principale

From Gentoo Wiki
Jump to: navigation, search
This page is a translated version of the page Handbook:Main Page and the translation is 100% complete.

Other languages:
català • ‎čeština • ‎Deutsch • ‎Ελληνικά • ‎English • ‎español • ‎français • ‎hrvatski • ‎Bahasa Indonesia • ‎italiano • ‎日本語 • ‎한국어 • ‎Nederlands • ‎polski • ‎português do Brasil • ‎русский • ‎Türkçe • ‎українська • ‎中文(中国大陆)‎

Le manuel Gentoo

Introduction

Le manuel Gentoo vise à constituer un document clair et accessible. Ce manuel expose, en plusieurs parties, une procédure d'installation de Gentoo via le Net ; une description partielle du gestionnaire de paquets Portage ; des notions fondamentales d’administration du système.

Architectures

Gentoo Linux est adapté à plusieurs architectures. Quel sens donner au terme "architecture" ?

Une "architecture" est formée d'un ensemble de processeurs (UCT) ayant ou supportant les même instructions. Les deux architectures les plus répandues pour les ordinateurs personnels, sont l'architecture x86 et l'architecture x86_64 (Gentoo emploi la notation amd64). Néanmoins, il existe beaucoup d'architectures : sparc, ppc (architecture PowerPC), mips, arm, ...

Une distribution malléable comme Gentoo peut être adaptée à une pluralité d'architectures. La plupart des architectures déjà supportées, ont leur version du manuel Gentoo. Toutefois, le choix d'une version peut déconcerter les utilisateurs ayant peu de références sur les architectures. En effet, certains utilisateurs connaissent seulement le nom ou le type de processeur de leur système (comme i686 ou Intel Core i7). Ci-dessous, vous trouverez la liste des architectures supportées, avec respectivement, les abréviations utilisées par Gentoo. Beaucoup de personnes sont concernées par les architectures x86 ou amd64.

Consulter le manuel

La liste suivante indique les architectures supportées. Il est important de choisir l'architecture adéquate avant l'installation. Vérifiez l'architecture du système avant de continuer.

Remarque : La version AMD64 du manuel conviendra sûrement pour un processeur, de marque Intel ou AMD, commercialisé il y a moins de cinq ans.

Note
Les architectures arm et arm64 sont supportées par le projet Gentoo mais n'ont pas encore de manuels complets. Référez-vous au projet ARM et au bug #534376 pour obtenir des informations.
Manuel Alpha
Architecture 64 bits développée par Digital Equipment Corporation (DEC). Cette architecture est encore utilisée pour les serveurs moyen et haut de gamme, mais est déclinante. Quelques versions : ES40, AlphaPC, UP1000, et Noname.
Manuel AMD64
Architecture 64 bits, compatible avec l'architecture x86 (désignée aussi par la notation x86_64). AMD et Intel sont les premiers à avoir utilisé cette architecture, respectivement, sous les dénominations AMD64 et EM64T. Cette architecture est l'une des architectures les plus employées pour les ordinateurs personnels. On la retrouve aussi dans les serveurs. Quelques versions : AMD Athlon 64, Opteron, Sempron, Phenom, FX, et Ryzen ainsi que le Intel Pentium 4, Core2, Core i3, i5, i7, et certains processeurs Atoms.
Manuel ARM
Architecture 32 bits reconnue, présente dans les systèmes embarqués et de petits formats. Les architectures de la série ARMv1 à ARMv7 (Cortex) sont souvent exploitées dans les téléphones multifonctions (smartphones), les tablettes tactiles, les consoles portables, les systèmes de navigation par GPS, etc. Quelques versions : StrongARM, Cortex-M.
  • Actuellement, il n'y aucune version ARM. Référez-vous au bug #534376.
Manuel ARM64
Architecture 64 bits, variante de l'architecture ARM, adaptée aux systèmes embarqués et aux serveurs. La sous-architecture principale, AArch64, (dénommée aussi ARMv8-A) est développée par quelques fabricants. Les processeurs AArch64 sont intégrés dans les cartes de développement, les téléphones multifonctions, les tablettes tactiles, les télévisions modernes, etc. Quelques versions : Les processeurs Cortex-A53, A57, A72, A73 développés par ARM et et les processeurs Kryo et Falkor de Qualcomm.
  • Actuellement, il n'y aucune version ARM. Référez-vous au bug #534376.
Manuel HPPA
L'architecture PA-RISC (aussi désignée par HPPA) forme un jeu d'instructions développé par Hewlett-Packard et qui a été utilisé dans leur serveurs moyen et haut de gamme jusqu'en 2008 (HP utilise ensuite les processeurs Intel Itanium). Quelques versions : HP 9000, PA-8600.
Manuel IA64
Architecture 64 bits, conçue par Intel et utilisée dans leur gamme de processeurs Intel Itanium. Cette architecture n'est pas compatible avec les architectures x86 et x86_64 (alias amd64), principalement trouvée dans les serveurs moyen et haut de gamme. Une version : Intel Itanium.
Manuel MIPS
Architecture développée par MIPS Technologies, dont sont issues de nombreuses familles, comme MIPS I, MIPS III, MIPS32, MIPS64, ... L'architecture MIPS est la plus courante dans les systèmes embarqués. Quelques versions : MIPS32 1074K, R16000.
Manuel PPC
Architecture 32 bits, employée par beaucoup de processeurs Apple, IBM et Motorola. Ces processeurs sont généralement intégrés dans les systèmes embarqués. Quelques versions : Apple OldWorld, Apple NewWorld, generi Pegasos, Efika, older IBM iSeries and pSeries.
Manuel PPC64
Architecture 64 bits, dérivée de l'architecture PPC, reconnue aussi bien dans les systèmes embarqués que dans les serveurs haut de gamme. Quelques versions : IBM RS/6000s, IBM pSeries, IBM iSeries.
Manuel SPARC
L'architecture SPARC est reconnue principalement grâce à Sun Microsystems (désormais Oracle) et Fujitsu. Elle est employée dans les serveurs ainsi que dans quelques stations de travail. Gentoo ne supporte que les processeurs compatibles avec l'architecture SPARC64. Quelques versions : E3000, Blade 1000, Ultra 2.
Manuel X86
Architecture 32 bits, réalisée par les processeurs "compatibles" Intel. Encore récemment, l'architecture la plus courante, pour les ordinateurs de bureau. Gentoo supporte les processeurs i486 (toutes les variantes) et i686 (Pentium, supérieurs, ou compatibles). Quelques versions : i486, i686, AMD Athlon, Intel Core, Intel Atom.

Questions les plus fréquentes

Pourrait-on générer dynamiquement un manuel particulier ?

Tout est possible : nous avons choisi de structurer le manuel en nous basant sur l'architecture. Les autres choix, comme le partitionnement, la sélection du noyau, l'installation de progiciels, en autres, peuvent être intégralement exposés sans difficulté, dans le même document.

Où trouver des informations sur l'archive 1 dans le manuel Gentoo ?

Les instructions relatives aux archives 1 et 2 sont dorénavant disponibles dans la FAQ Gentoo. Seule la méthode d'installation avec une archive 3 est supportée.

Comment puis-je améliorer le Manuel ?

Vous pouvez faire des suggestions, des commentaires ou exposer vos idées au Project:Handbook ou sur les pages de "discussions" associées au manuel. La documentation est faîte pour la communauté, les retours d'expériences sont appréciés.

Cependant, vous devez réaliser que le développement de la documentation est fondé sur des consensus. Il est impossible d'élaborer une documentation qui satisfasse tout le monde.

Vous pouvez engager une discussion afin d'améliorer le manuel, toutefois, vous devrez accepter les réponses négatives. Un refus signifie que nous pensons que la version actuelle bénéficie à la plupart des personnes.

Afin de repérer les problèmes récents, nous vous demandons d'ajouter le modèle {{Talk}} aux discussions que vous initiez. Un format similaire à l'exemple suivant suffira :

CODE Example open discussion
{{Talk|open|date=March 28, 2017}}

Hi, I constructively think this part of the Handbook can be enhanced in this way. Here is an example of the code/text that will make the improvement:
 
(insert code or text to be improved here)
 
Kind regards, --~~~~

Le code --~~~~, à la fin de l'exemple, insère la signature de l'éditeur et la date d'édition. Ce code peut être saisi manuellement ou être généré automatiquement grâce au bouton "Signature et timestamp" de l'éditeur de texte. Les éditeurs du Wiki désigne cette opération comme "signer une discussion". N'oubliez pas de signer chaque commentaire sur les pages de discussion.