FAQ

From Gentoo Wiki
Jump to: navigation, search
This page is a translated version of the page FAQ and the translation is 100% complete.

Other languages:
Deutsch • ‎Ελληνικά • ‎English • ‎español • ‎français • ‎italiano • ‎日本語 • ‎한국어 • ‎português do Brasil • ‎русский • ‎中文(中国大陆)‎

Cette FAQ est un regroupement des questions et réponses collectées sur la liste de diffusion gentoo-dev et sur le canal Gentoo sur Freenode (IRC).

Contents

Introduction

Noter que beaucoup de ces questions trouvent leur réponse dans la documentation ou les guides officiels de Gentoo. Ce n'est qu'une simple liste de questions fréquemment posées. Ne pas hésiter à prendre le temps de lire la documentation et/ou les pages du manuel afin d'avoir une meilleure compréhension de la façon dont Gentoo et GNU/Linux fonctionnent, ou pour les réponses à des questions qui ne sont pas traitées ici.

Pour commencer

Comment prononcer Gentoo, et qu'est-ce que cela signifie ?

Gentoo se prononce « gen-too » (le « g » de « Gentoo » se prononce « j » comme dans le mot « geste »). Le nom latin du pingouin Gentoo est Pygoscelis papua. Le nom Gentoo a été donné au pingouin par les habitants des Îles_Malouines.

Qu'est-ce qui rend Gentoo différent ?

Gentoo utilise un système de ports semblable à BSD appelé Portage. Portage est un système de gestion de paquets donnant une grande souplesse d'installation et de maintenance. Il offre des options de compilation à travers les variables USE (USE flags), des dépendances conditionnelles, un résumé avant installation des paquets, des installations et désinstallations sûres des paquets (via un bac à sable), des profils système, une protection des fichiers de configuration parmi nombreuses autres fonctionnalités.

Dès l'origine un système Gentoo est entièrement construit à partir de codes source, en suivant les choix d'optimisation de l'utilisateur. Celui-ci choisit les paquets qui seront installés ou non. Gentoo offre de nombreux choix, les utilisateurs peuvent installer Gentoo selon leurs préférences, c'est pourquoi Gentoo est appelé une meta-distribution.

Gentoo est développé activement. La distribution entière se développe à un rythme rapide : les patchs sont rapidement intégrés à l'arbre principal, la documentation est mise à jour quotidiennement, des fonctionnalités sont souvent ajoutées à Portage, et des versions officielles paraissent deux fois par an.

Installation

Tout est très instable en utilisant les optimisations '-O9 -ffast-math -fomit-frame-pointer'. Que se passe-t-il ?

Ne pas s’embêter avec quoi que ce soit de plus élevé que -O3 car cela n'est pas supporté par les versions actuelles de GCC. Des optimisations très agressives font que le compilateur cherche sans fin à simplifier ou rationaliser le code assembleur.

Avant de signaler un bug, essayer de compiler avec la variable CFLAGS -O2 -march=<system-arch> .

Comment changer le mot de passe de root (ou n'importe quel autre utilisateur) ?

Pour modifier le mot de passe de l'utilisateur connecté, utiliser la commande passwd. L'utilisateur root peut changer le mot de passe d'un utilisateur avec la commande passwd username. Pour des options supplémentaires, voir la page de manuel de passwd, man passwd.

Comment ajouter un utilisateur ordinaire ?

La commande useradd larry ajoute un utilisateur nommé « larry ». Mais cela ne lui donne pas nombreux des droits nécessaires à une utilisation courante, la commande suivante est préférée :

root #useradd -m -G users,audio,wheel larry

Cela crée l'utilisateur « larry ». L'option -G ajoute cet utilisateur à plusieurs groupes :

  • users le groupe standard des utilisateurs actifs
  • audio permet d'accéder aux périphériques son
  • wheel permet d'utiliser la commande su pour accéder aux privilèges de root (si son mot de passe est connu)

Pourquoi un utilisateur ne peut pas accéder à su comme root ?

Les utilisateurs ne peuvent utiliser su comme root que s'ils appartiennent au groupe wheel, pour des raisons de sécurité. Pour ajouter un utilisateur au groupe wheel, exécuter la commande suivante :

root #gpasswd -a <username> wheel

Puis-je mettre Gentoo à jour d'une version à l'autre sans réinstallation ?

Il n'y a pas de différence entre les versions après leur installation. À partir de la version 1.4, Gentoo est basé sur la librairie glibc-2.3.x. À partir de cette version la commande emerge --sync && emerge -uDN @world met à jour le système entier vers la version de Gentoo la plus récente. La différence entre versions réside dans les médias d'installation et leurs paquets pré-compilés. Voir le guide de mise à jour pour plus d'informations sur les profils et leur rôle lors des mises à jour.

Noter que la commande emerge -uDN @world met à jour les paquets installés et leurs dépendances, mais pas les dépendances de compilation – les paquets nécessaires lors de la compilation et non lors de l'utilisation des logiciels. Pour mettre également ces paquets à jour, ajouter l'option --with-bdeps=y.

Mon noyau ne démarre pas, que faire ?

Il n'est pas obligatoire de refaire toutes les étapes de l'installation, mais il est nécessaire d'examiner le noyau et les étapes de son installation. Supposons que Gentoo est installé sur /dev/sda1 (/boot) et /dev/sda3 (/), /dev/sda2 étant la partition de swap.

Démarrer depuis le CD d'installation et attendre l'invite de commandes.

D'abord, monter (mount) toutes les partitions :

root #mount /dev/sda3 /mnt/gentoo
root #mount /dev/sda1 /mnt/gentoo/boot
root #swapon /dev/sda2
root #mount -t proc proc /mnt/gentoo/proc

Puis, chrooter (chroot) dans l’environnement Gentoo et lancer la configuration du noyau :

root #chroot /mnt/gentoo /bin/bash
root #env-update && source /etc/profile
root #cd /usr/src/linux
root #make menuconfig

Refaire le paramétrage en corrigeant les erreurs (éléments sélectionnés, ou non, à tort), quitter puis compiler le noyau :

root #make && make modules_install

Copier le fichier bzImage en écrasant le précédent :

root #cp arch/i386/boot/bzImage /boot/<kernel_name>

Si le gestionnaire d'amorçage est LILO, relancer lilo – les utilisateurs de GRUB doivent sauter cette étape :

root #/sbin/lilo

Quitter l'environnement chrooté, démonter les partitions et relancer le système :

root #exit
root #umount /mnt/gentoo/proc /mnt/gentoo/boot /mnt/gentoo
root #reboot

Si le problème vient de la configuration du gestionnaire d'amorçage, suivre les mêmes étapes mais, au lieu de reconfigurer puis recompiler le noyau, reconfigurer le gestionnaire d'amorçage (sa recompilation n'est habituellement pas nécessaire).

Mon proxy demande une authentification, que faire ?

Pour que Portage utilise automatiquement un proxy, le définir dans /etc/portage/make.conf :

FILE /etc/portage/make.confConfigurer un proxy
http_proxy="http://username:password@yourproxybox.org:portnumber"
ftp_proxy="ftp://username:password@yourproxybox.org:portnumber"
RSYNC_PROXY="rsync://username:password@yourproxybox.server:portnumber"

Garder à l'esprtie que le proxy doit accepter la méthode CONNECT pour le(s) port(s) rsync.

Comment graver un fichier ISO ?

Les fichiers ISO doivent être gravés en mode raw, ce qui implique qu'ils ne doivent pas être simplement placés sur le CD, mais que celui-ci doit être un volume montable.

Il y a beaucoup de logiciels de gravure de CDs, les décrire tous serait un travail de Titan. Voici la description de certains d'entre-eux :

  • Dans EasyCD Creator choisir Fichier, Enregistrer un CD depuis une image CD. Puis changer le Type de fichier en ISO image file. Puis localiser le fichier ISO à graver et choisir Ouvrir. Après un clic sur Commencer l'enregistrement l'image ISO sera gravée sur le CD ou DVD. La traduction des menus est approximative, le traducteur ne disposant pas d'EasyCD Creator.
  • Avec Nero Burning ROM, annuler le guide qui apparaît automatiquement et choisir Graver une image dans le menu Fichier. Choisir l'image à graver et cliquer Ouvrir. Puis cliquer le bouton Graver… et observer la gravure en cours du CD Gentoo.
  • En ligne de commande avec cdrecord, saisir cdrecord dev=/dev/cdrom (remplacer /dev/cdrom par le chemin du lecteur de CD/DVD), le tout suivi du chemin du fichier ISO.
  • Avec K3B, choisir OutilsCDGraver une image CD. Puis choisir le fichier ISO dans le dialogue « Image à graver ». Cliquer Commencer pour commencer la gravure.
  • Sous Mac OS X Panther, lancer l'utilitaire de disque depuis /Applications/Utilities, choisir Ouvrir dans le menu Images, puis l'image disque montée la fenêtre principale, puis Graver dans le menu Images.
  • Sous Mac OS X Jaguar, lancer Disk Copy depuis /Applications/Utilities, choisir Graver l'image dans le menu Fichier, puis l'image ISO, puis cliquer le bouton Graver.

Quel CD/Stage choisir ?

D'abord, il faut déterminer le processeur utilisé par la machine sur laquelle Gentoo sera installé (un Pentium-M par exemple). Puis, déterminer quelle architecture correspond (amd64, ppc, x86, etc.) et prendre le CD de Gentoo ou l'archive stages adapté. Voir le site web du fabriquant du processeur pour ces informations, mais la consultation d'un moteur de recherche est souvent plus efficace.

Dans le doute, choisir un fichier CD ou Stage « plus bas », par exemple i686 ou même un x86 générique (ou l'équivalent dans une autre architecture). Le système sera sûrement fonctionnel mais peut être pas aussi rapide car moins optimisé.

Beaucoup d'autres options existent que celles pour lesquelles Gentoo fournit des binaires d'installation. Voir le Guide des options GCC (en anglais) pour déterminer la valeur de la variable -march.

Internet ne marche pas après redémarrage. Qu'est-ce qui ne va pas ?

Vérifier d'abord que la carte réseau est correctement trouvée par le noyau. Lancer ifconfig -a pour voir les interfaces réseau. Quelque chose comme eth0, eno1, enp2s0, enp0s8, wlan0 (dans le cas de certaines cartes wifi) devrait figurer. Des modules spécifiques du noyau peuvent être requis pour qu'il détecte la carte réseau. Si c'est le cas, s'assurer qu'ils figurent dans le fichier /etc/conf.d/modules.

Si le support de la carte réseau n'a pas été configuré dans le noyau, celui-ci devra être reconfiguré et, dans certains cas, recompilé.

Si la carte réseau est trouvée par le noyau, et que le réseau a été configuré en DHCP, un client DHCP n'a peut être pas été installé. Beaucoup de ceux-ci existent dans Gentoo, dhcpcd étant souvent utilisé. S'il est besoin de retrouver une connexion à internet, redémarrer sur le CD d'installation et faire emerge -a dhcpcd.

Des informations sur la restauration du système depuis le CD d'installation figurent ici.

Puis-je faire cohabiter Windows ou d'autres systèmes d'exploitation avec Gentoo ?

Oui ! Le moyen le plus rapide est d'installer GRUB2 avec l'outil sys-boot/os-prober. Lire la documentation à ce propos dans l'article sur GRUB2 et plus spécialement le passage sur le dual-boot avec GRUB2 ici.

Quand j'essaye de démarrer Windows depuis GRUB Legacy ou LILO je n'ai qu'un écran noir. Que faire ?

C'est un problème connu qui se rencontre seulement quand de vieux systèmes d’amorçage comme GRUB Legacy et LILO sont utilisés. Windows refuse de démarrer s'il n'est pas installé sur le premier disque dur et affiche une écran noir/blanc. Pour gérer ce problème, il est nécessaire de faire croire à Windows qu'il est installé sur le premier disque dur avec une petite astuce dans la configuration du système d'amorçage. Noter que dans l'exemple ci-dessous, Gentoo est installé sur /dev/sda (premier disque) et Windows sur /dev/sdb (second disque). Ajuster la configuration si besoin :

FILE /boot/grub/grub.confExemple de configuration pour un dual-boot avec Windows dans grub.conf
title Windows XP
     map (hd1) (hd0)
     map (hd0) (hd1)
     rootnoverify (hd1,0)
     chainloader +1
Note
L'exemple ci-dessus est pour le système d'amorçage GRUB Legacy, et non GRUB2. Pour plus d'informations sur comment dual-boot avec Windows sous GRUB2 voir cet article.
FILE /etc/lilo.confExemple de configuration pour un dual-boot avec Windows dans lilo.conf
other=/dev/sdb1
     label=WindowsXP
     table=/dev/sdb
     map-drive = 0x80
     to = 0x81
     map-drive = 0x81
     to = 0x80

Cela va faire croire à Windows qu'il est installé sur le premier disque dur et il démarrera sans problèmes. Plus d'information peut être trouvé sur la documentation GRUB officielle et dans man lilo.conf.

Comment installer Gentoo en utilisant une archive stage1 ou stage2 ?

Le Manuel Gentoo décrit seulement une installation de Gentoo utilisant une archive de stage3. Cependant, Gentoo propose toujours des archives de stage1 et stage2. Ces dernières sont utilisées par les développeurs et ne devraient pas être utilisées par les utilisateurs : une archive de stage3 peut très bien être utilisées pour amorcer (bootstrap) le système. Une connexion internet est requise.

Bootstrapping signifie construire la chaîne de compilation (la librairie C et le compilateur) pour le système à partir de laquelle tous les paquets importants du systèmes sont installés. Pour bootstrap le système, effectuer une installation à partir de stage3. Avant de commencer le chapitre sur Configurer le Noyau, il peut être nécessaire de modifier le script bootstrap.sh pour satisfaire des besoins personnels.

root #cd /usr/portage/scripts
root #vi bootstrap.sh

Après modifications, exécuter le script.

root #./bootstrap.sh

Ensuite, recompiler tous les paquets importants du système avec la nouvelle chaîne de compilation. Il est nécessaire de les recompiler car l'archive de stage3 les contient déjà :

root #emerge -e system

Maintenant, continuer avec Configurer le noyau

Gestion des paquets

Sous quels formats sont stockés les paquets ?

Les paquets ne sont pas stockés à proprement parler. A la place, Gentoo fournit une collection de scripts qui peuvent résoudre les dépendances, récupérer le code source, et compiler une version du paquet adaptée aux besoins de l'utilisateur. Le Manuel Du Développeur Gentoo (Anglais) couvre le contenu d'un script ebuild dans les moindres détails.

Pour les parutions en ISO, une suite complète de paquets binaires sera créée en utilisant un format amélioré .tbz2, qui est compatible .tar.bz2 et ajoute des méta-informations a la fin du fichier. ces dernières peuvent être utilisées pour installer une version des paquets fonctionnelle (bien que non optimisée) rapidement et efficacement.

Il est possible de créer des fichiers RPMs (Red Hat package manager files) en utilisant Portage, le système de gestion des paquets de Gentoo, mais il n'est actuellement pas possible d'utiliser de fichiers RPMs pour installer des paquets.

Je veux réaliser l'étape de configuration (./configure) moi-même. Est-ce possible ?

Oui, mais ce n'est ni simple, ni recommandé. Puisque la méthode pour faire cela soi-même nécessite une bonne compréhension du fonctionnement et des commandes de Portage, il est plutôt recommandé que les ebuilds soient patchés pour réaliser ce que l'utilisateur souhaite et soient placés dans un arbre alternatif (c'est d'ailleurs pourquoi les arbres alternatifs existent). C'est nettement mieux pour la maintenance, et généralement plus facile. Voir le Manuel du Développeur Gentoo (Anglais) pour plus d'informations

Que faire si rsync ne marche pas pour moi ?

Si l'utilisateur se situe derrière une pare-feu qui ne permet pas le trafic via le port 873, la commande emerge-webrsync peut être utilisée pour récupérer et installer un instantané de l'arbre Portage via HTTP. Voir cette section pour plus d'informations sur comment télécharger des fichiers source et des instantanés de l'arbre Portage via un proxy.

J'ai une connexion internet lente à la maison. Puis-je télécharger les sources ailleurs et les ajouter à mon système ?

Absolument. D'abord, exécuter emerge --pretend package/atom pour voir quels programmes vont être installés. Pour trouver les sources de ces paquets et d'où les télécharger, exécuter emerge -fp package/atom. Puis, télécharger les sources et les mettre sur un média amovible. Finalement, mettre les sources dans le dossier /usr/portage/distfiles/ et exécuter emerge package/atom. Attention : ceci peut être une processus extrêmement fastidieux.

Les archives contenant les fichiers sources s'accumulent dans /usr/portage/distfiles/. Est-il possible de les supprimer ?

Supprimer ces fichiers n'aura aucun impact négatif sur les performances. Cependant, il peut être judicieux de garder les version les plus récentes de ces fichiers ; souvent plusieurs ebuilds seront distribués pour la même version d'un logiciel. Si l'archive est supprimée et le logiciel mis à jour or ré-installé il sera nécessaire la télécharger de nouveau.

Plutôt, utiliser le script eclean du paquet app-portage/gentoolkit pour gérer le contenu de /usr/portage/distfiles/ et autres emplacements. Lire également man eclean pour en apprendre plus sur son utilisation, ainsi sur l'article sur Gentoolkit

Quel est le contenu de /var/tmp/portage ? Est-il possible de le supprimer ?

Pendant la compilation, Gentoo sauvegarde les sources du paquet dans /var/tmp/portage. Ces fichiers et dossiers sont généralement supprimés après une installation réussie, mais ce n'est parfois pas le cas. Le contenu de ce dossier peut être supprimé si la commande emerge n'est en train d'être exécutée. Toujours vérifier que ce n'est pas le cas avec pgrep emerge.

Utilisation

Comment installer une disposition de clavier internationale ?

Éditer la variable keymap dans /etc/conf.d/keymaps. Pour que la console fonctionne correctement avec les caractères étendus, il peut être nécessaire de configurer les variables consolefont et consoletransation dans le fichier /etc/conf.d/consolefont (pour plus d'informations sur comment gérer les paramètres régionaux, se référer au Guide de localisation). Ensuite redémarrer le système ou redémarrer les scripts keymaps et consolefont :

root #/etc/init.d/keymaps restart
root #/etc/init.d/consolefont restart

La résolution des noms de domaine DNS ne marche que pour root

/etc/resolv.conf a les mauvaises permissions ; Utiliser chmod comme suit :

root #chmod 0644 /etc/resolv.conf

Pourquoi mon utilisateur ne peut pas utiliser crontab ?

Ajouter cet utilisateur au groupe cron :

root #gpasswd -a <username> cron

Comment avoir le "Verrouillage du pavé numérique" au démarrage ?

La commande suivante va ajouter le service numlock au niveau d'exécution par défaut, et ainsi activer le pavé numérique au démarrage :

root #rc-update add numlock default
root #/etc/init.d/numlock start

Chaque interface graphique propose des outils différents pour ce genre de choses ; se référer aux aides ou manuels en ligne de l'interface graphique choisie pour plus d'informations.

Comment effacer mon terminal quand je me déconnecte ?

Pour effacer le terminal, ajouter la commande clear au script ~/.bash_logout de l'utilisateur :

user $echo clear >> ~/.bash_logout

Pour que ce soit réalisé automatiquement pour chaque nouvel utilisateur, faire de même pour le fichier /etc/skel/.bash_logout :

root #echo clear >> /etc/skel/.bash_logout

Entretien

ReiserFS et problèmes de corruption du système de fichiers. Comment les réparer ?

Si la partition ReiserFS est corrompue, essayer de démarrer depuis le CD d'installation de Gentoo et exécuter reiserfsck --rebuild-tree sur le système de fichiers corrompu. Cela devrait rendre le système de fichier de nouveau consistent, cependant il se peut que quelques fichier ou répertoires soient perdus suit à la corruption.

Développement

Où puis-je signaler des bugs ?

Pour signaler des bugs, utiliser le site Bugzilla. Il est également possible de visiter le channel IRC #gentoo sur le réseau Freenode et demander de l'aide si l'utilisateur n'est pas certain qu'il s'agisse réellement d'un bug

Quelle est la fréquence des nouvelles versions ?

Les paquets de Gentoo sont généralement mis à jour peu de temps après que les auteurs originels distribuent une nouvelle version. Pour savoir quand Gentoo distribue elle-même de nouveaux profiles/ISOs/stage, surveiller la page Release Engineering Project. Chaque nouvelle version est annoncée sur la liste de diffusion gentoo-announce. Voir cette partie pour plus d'informations

Mes enceintes n'arrête pas de biper. Comment désactiver les bips de la console ?

Les bips console peuvent être désactivés en utilisant setterm, comme ceci :

root #setterm -blength 0

Pour désactiver les bips console au démarrage, ajouter la commande suivant dans le fichier /etc/conf.d/local.start. Cependant, cela désactive seulement les bips pour le terminal courant. Pour désactiver les bips sur d'autres terminaux, rediriger la sortie de la commande vers le terminal cible, comme ceci :

root #setterm -blength 0 > /dev/vc/1

Remplacer/dev/vc/1 avec le terminal pour lequel les bips console veulent être désactivés.

Ressources

Où puis-je trouver plus d'information sur Gentoo Linux ?

Une grande partie de la documentation officielle de Gentoo peut être trouvée ici sur le Wiki.

Puis-je acheter un CD de Gentoo Linux ?

Les utilisateurs qui ne sont pas capables de télécharger et graver des CDs d'installation eux-mêmes peuvent en trouver un sur l'un de nos magasins franchisé. Cependant, la plupart des magasins ont arrêtes de proposer des CDs ou DVDs car ces médias d'installation deviennent vite obsolètes.

Les magasins franchisés sont listés sur cette page

Cette FAQ n'a pas répondu à mes questions. Que puis-je faire ?

Une première étape est de parcourir la documentation ou si cela n'est pas suffisant, les diverses listes de diffusion listées ici. Si des questions restent sans réponse, ou juste si l'envie de discuter avec d'autres utilisateurs de Gentoo se fait sentir, venez nous rendre visite sur le channel IRC Freenode #gentoo.
This article is based on a document formerly found on our main website gentoo.org.
The following people contributed to the original document: Daniel Robbins, Colin Morey, John P. Davis, Eric Stockbridge, Stoyan Zhekov, Carl Anderson, Jorge Paulo, Benny Chuang, Jonathan Smith, nightmorph
They are listed here as the Wiki history does not allow for any external attribution. If you edit the Wiki article, please do not add yourself here; your contributions are recorded on the history page.