Gentoolkit

From Gentoo Wiki
Jump to: navigation, search
This page is a translated version of the page Gentoolkit and the translation is 65% complete.

Outdated translations are marked like this.
Other languages:
Deutsch • ‎English • ‎español • ‎français • ‎português do Brasil • ‎русский • ‎中文(中国大陆)‎ • ‎日本語 • ‎한국어

Not to be confused with Genkernel.

Resources

Gentoolkit est une suite d'outils destinée à faciliter l'administration d'un système Gentoo. Ce document couvre les bases de quelques uns des outils présents dans cette boîte à outils.

Introduction

Qu’est-ce que le Gentoolkit ?

Gentoo est une distribution unique en son genre qui présente des complexités qui n'existent tout simplement pas dans d'autres distributions. Au fur et à mesure que les développeurs et contributeurs de Gentoo découvraient ces complexités, ils écrivirent des outils pour aider les utilisateurs et les administrateurs à les surmonter. Beaucoup de ces outils ont été apportés au projet Gentoo et sont inclus dans le paquet app-portage/gentoolkit.

Gentoolkit contient tout un ensemble d'outils utiles pour vous aider à gérer vos paquets et garder la trace de ce qui se passe sur votre système. La plupart des utilisateurs — en particuliers ceux qui mettent souvent leur système à jour — tireront un bénéfice à avoir gentoolkit installé.

Installation

Emerge

root #emerge --ask app-portage/gentoolkit

Trouver de la documentation

Toute la documentation dont un outil dispose (autre que les pages de manuel) se trouve dans /usr/share/doc/gentoolkit-[version]/[nom_de_l_outil]/.

euse

euse sert à voir, activer et désactiver les options de la variable USE en différents endroits. Pour plus d'information sur les options de la variable USE, se reporter à USE Flags. Consultez euse -h pour obtenir une aide complète et toutes les options.

Consulter, activer et désactiver des options de la variable USE

La commande euse -a lit la configuration actuelle des options activées de la variable USE et les affiche.

Note
euse utilise désormais cinq colonnes pour montrer si une option est activée ou non et à quel endroit elle a été activée. Les colonnes sont précisées comme suit : +/-, activé dans l'Environnement, activée dans make.Conf, activée dans make.Defaults, et dans make.Globals. La sortie ressemble à [+ECDG].
root #euse -a
X                   [+ CD ]
aalib               [+    ]
acpi                [+ C  ]
alsa                [+ C  ]
apache2             [+ C  ]
apm                 [+  D ]
avi                 [+  D ]
berkdb              [+  D ]
bitmap-fonts        [+  D ]
bonobo              [+    ]
cdr                 [+ C  ]
crypt               [+ CD ]
cscope              [+ C  ]
cups                [+ CD ]
curl                [+    ]
emboss              [+  D ]
encode              [+  D ]
esd                 [+    ]
fam                 [+    ]
fbcon               [+ C  ]
firefox             [+ C  ]
font-server         [+  D ]
foomaticdb          [+  D ]
fortran             [+  D ]
gd                  [+ C  ]
gdbm                [+  D ]
gif                 [+ CD ]
gimpprint           [+ C  ]
gnome               [+ CD ]
gphoto2             [+    ]
gpm                 [+ CD ]
gstreamer           [+ C  ]
gtk                 [+  D ]
gtkhtml             [+ C  ]
guile               [+    ]
imagemagick         [+    ]
imlib               [+ CD ]
innodb              [+    ]
ipv6                [+  D ]
javascript          [+ C  ]
jpeg                [+ CD ]
kde                 [+  D ]
ldap                [+    ]
libg++              [+ CD ]
libwww              [+ CD ]
mad                 [+ CD ]
mbox                [+ C  ]
md5sum              [+ C  ]
mikmod              [+ CD ]
mmx                 [+ C  ]
motif               [+ CD ]
mp3                 [+    ]
mpeg                [+ CD ]
mpeg4               [+ C  ]
mysql               [+ C  ]
ncurses             [+ CD ]
nls                 [+  D ]
nvidia              [+ C  ]
odbc                [+    ]
offensive           [+    ]
ogg                 [+ CD ]
opengl              [+ CD ]
oss                 [+  D ]
pam                 [+ CD ]
pdflib              [+ CD ]
perl                [+ CD ]
png                 [+ CD ]
python              [+ CD ]
qt                  [+  D ]
quicktime           [+ CD ]
readline            [+ CD ]
ruby                [+    ]
sdl                 [+ CD ]
slang               [+  D ]
spell               [+ CD ]
sse                 [+ C  ]
ssl                 [+ CD ]
svga                [+ CD ]
tcltk               [+ C  ]
tcpd                [+  D ]
tiff                [+ C  ]
truetype            [+ CD ]
usb                 [+ C  ]
vanilla             [+ C  ]
x86                 [+ C  ]
xml                 [+    ]
xosd                [+ C  ]
xv                  [+ CD ]
xvid                [+ C  ]
zlib                [+ CD ]

Vous pouvez aussi utiliser la commande euse -a -g pour ne consulter que les options globales de la variable USE qui sont activées. La commande euse -a -l permet d'obtenir la même chose pour les options locales de la variable USE. -g et -l sont des sous-options de euse</t> et nécessitent une option donnée auparavant (comme -a) pour fonctionner correctement. </div>

root #euse -a -l
bitmap-fonts        [+  D ]
font-server         [+  D ]
fortran             [+  D ]
gimpprint           [+ C  ]
md5sum              [+ C  ]
mpeg4               [+ C  ]
nvidia              [+ C  ]
offensive           [+    ]
truetype            [+ CD ]

On peut également utiliser <tt>euse</tt> pour activer ou désactiver des options de USE. Les commandes à utiliser sont <tt>euse -E nom_option</tt> (activer une option) et <tt>euse -D nom_option</tt> (désactiver une option).

Attention !
n'utilisez pas les commandes <tt>euse -E</tt> ou <tt>euse -D</tt> sans préciser d'option de USE sinon cela activera/désactivera TOUTES les options de USE dans /etc/portage/make.conf. Même si une sauvegarde est créée sur /etc/portage/make.conf.euse_backup, faites attention en utilisant <tt>euse -E</tt> ou <tt>euse -D</tt>.

Activer une option de la variable USE :

root #euse -E 3dfx
/etc/portage/make.conf was modified, a backup copy has been placed at /etc/portage/make.conf.euse_backup

Le fichier /etc/portage/make.conf ressemble à ceci après exécution de la commande :

FILE make.confAprès activation de l'option 3dfx de la variable USE
USE="alsa acpi apache2 -arts cups cdr crypt cscope -doc fbcon \
     firefox gd gif gimpprint gnome gpm gstreamer gtkhtml imlib \
     innodb -java javascript jpeg libg++ libwww mad mbox md5sum \
     mikmod mmx motif mpeg mpeg4 mysql ncurses nvidia \
     ogg odbc offensive opengl pam pdflib perl png python \
     quicktime readline sdl spell sse ssl svga tcltk tiff truetype usb \
     vanilla X xosd xv xvid x86 zlib 3dfx"

Désactiver une option de la variable USE :

root #euse -D 3dfx
/etc/portage/make.conf was modified, a backup copy has been placed at /etc/portage/make.conf.euse_backup

De nouveau, le fichier /etc/portage/make.conf après la commande :

FILE make.confAprès désactivation de l'option 3dfx de la variable USE
USE="alsa acpi apache2 -arts cups cdr crypt cscope -doc fbcon \
     firefox gd gif gimpprint gnome gpm gstreamer gtkhtml imlib \
     innodb -java javascript jpeg libg++ libwww mad mbox md5sum \
     mikmod mmx motif mpeg mpeg4 mysql ncurses nvidia \
     ogg odbc offensive opengl pam pdflib perl png python \
     quicktime readline sdl spell sse ssl svga tcltk tiff truetype usb \
     vanilla X xosd xv xvid x86 zlib -3dfx"
Note
<tt>euse</t> ne supprime pas réellement les options du fichier make.conf ; il les préfixe simplement avec — (moins) afin de les désactiver. Vous souhaiterez peut-être nettoyer manuellement votre make.conf pour retirer les options non désirées. Sinon vous pouvez utiliser l'option -P (purge), comme par exemple dans <tt>euse -P 3dfx</tt>

Autres outils

revdep-rebuild

Important
It is not necessary to run this tool for general use. The portage FEATURE preserve-libs makes the original purpose obsolete. The primary purpose of this tool is now ABI changes for specific libraries when instructions are provided by developers.

Cet outil est le « reconstructeur des dépendances inverses » de Gentoo. Il examine les paquets installés sur votre système pour trouver ceux qui ne fonctionnent plus à cause de la mise à jour de paquets dont ils dépendent. Il peut aussi installer ces paquets manquants pour vous, mais lorsqu'un paquet ne fonctionne plus avec les versions des dépendances déjà installées, il est conseillé de mettre à jour ce paquet vers une version récente. Si vous spécifiez des options, <tt>revdep-rebuild</tt> les passera à la commande <tt>emerge</tt>, ce qui vous permet d'utiliser l'option --pretend pour consulter la liste des paquets qui seront installés avant de procéder.

root #revdep-rebuild -p
 * Configuring search environment for revdep-rebuild
  
 * Checking reverse dependencies
 * Packages containing binaries and libraries broken by a package update
 * will be emerged.
  
 * Collecting system binaries and libraries
 * Generated new 1_files.rr
 * Collecting complete LD_LIBRARY_PATH
 * Generated new 2_ldpath.rr
 * Checking dynamic linking consistency
[ 48% ]  *   broken /usr/lib/gstreamer-0.10/libgsttaglib.la (requires /usr/lib/libtag.la)
[ 64% ]  *   broken /usr/lib/libgdkglext-x11-1.0.la (requires /usr/lib/libGLU.la)
[ 67% ]  *   broken /usr/lib/libgtkglext-x11-1.0.la (requires /usr/lib/libGLU.la)
[ 85% ]  *   broken /usr/lib/python2.6/site-packages/gtk-2.0/gtk/gdkgl/_gdkgl.la (requires /usr/lib/libGLU.la)
 *   broken /usr/lib/python2.6/site-packages/gtk-2.0/gtk/gtkgl/_gtkgl.la (requires /usr/lib/libGLU.la)
[ 97% ]  *   broken /usr/qt/3/lib/libqt-mt.la (requires -lpng)
[ 100% ]
 * Generated new 3_broken.rr
 * Assigning files to packages
 *   /usr/lib/gstreamer-0.10/libgsttaglib.la -> media-plugins/gst-plugins-taglib
 *   /usr/lib/libgdkglext-x11-1.0.la -> x11-libs/gtkglext
 *   /usr/lib/libgtkglext-x11-1.0.la -> x11-libs/gtkglext
 *   /usr/lib/python2.6/site-packages/gtk-2.0/gtk/gdkgl/_gdkgl.la -> dev-python/pygtkglext
 *   /usr/lib/python2.6/site-packages/gtk-2.0/gtk/gtkgl/_gtkgl.la -> dev-python/pygtkglext
 *   /usr/qt/3/lib/libqt-mt.la -> x11-libs/qt
 * Generated new 4_raw.rr and 4_owners.rr
 * Cleaning list of packages to rebuild
 * Generated new 4_pkgs.rr
 * Assigning packages to ebuilds
 * Generated new 4_ebuilds.rr
 * Evaluating package order
 * Generated new 5_order.rr
 * All prepared. Starting rebuild
emerge --oneshot --pretend  dev-python/pygtkglext:0
media-plugins/gst-plugins-taglib:0.10
x11-libs/gtkglext:0
x11-libs/qt:3
  
These are the packages that would be merged, in order:
  
Calculating dependencies... done!
[ebuild   R   ] media-plugins/gst-plugins-taglib-0.10.17
[ebuild   R   ] x11-libs/gtkglext-1.2.0
[ebuild   R   ] x11-libs/qt-3.3.8b-r2
[ebuild   R   ] dev-python/pygtkglext-1.1.0
 * Now you can remove -p (or --pretend) from arguments and re-run revdep-rebuild.

Si vous devez reconstruire certains paquets, vous pouvez exécuter <tt>revdep-rebuild</tt> sans l'option -p. Tous les paquets listés seront réinstallés.

glsa-check

<tt>glsa-check</tt> sert à garder un œil sur les GLSA's (Gentoo Linux Security Advisories ou encore Recommandations Gentoo Linux sur la sécurité, en français). Les fonctions de glsa-check seront incorporées à <tt>emerge</tt> et <tt>equery</tt> plus tard.

eread

<tt>eread</tt> est un utilitaire simple qui vous permet de lire les fichiers elog produits par >=portage-2.1. Pour activer l'enregistrement des fichiers elog, paramétrez quelques variables dans votre fichier /etc/portage/make.conf :

FILE make.confActiver elog
PORTAGE_ELOG_CLASSES="log"
PORTAGE_ELOG_SYSTEM="save"
Note
ce n'est qu'un exemple. Pour savoir comment fonctionne le système elog de Portage, veuillez vous référer à la page appropriée de Portage Handbook.

Une fois qu'elog est configuré à votre convenance, lancez simplement <tt>eread</tt> pour visualiser les fichiers d'historique.

user $eread
This is a list of portage log items. Choose a number to view that file or type
q to quit.
  
1- app-portage:gentoolkit-0.2.4_pre2:20070320-000256.log
2- app-portage:gentoolkit-0.2.4_pre2:20070320-000258.log
3- app-portage:gentoolkit-0.2.4_pre2:20070320-000319.log
4- app-portage:gentoolkit-0.2.3:20070320-000408.log
Choice?

Choisissez le numéro du fichier à examiner et celui-ci sera affiché par le programme défini par la variable d'environnement PAGER. Si PAGER n'est pas définie, <tt>less</t> sera utilisé. La variable d'environnement PAGER peut être définie à l'aide de <tt>eselect</tt> (module pager).

Après avoir vu le fichier, on vous demandera si vous voulez le supprimer.

eclean

<tt>eclean</tt> est un outil de nettoyage pour retirer les fichiers sources ou binaires inutiles sur votre système.

Lorsque vous compilez et installez des paquets, les fichiers source sont téléchargés et sauvegardés dans DISTDIR, ordinairement /usr/portage/distfiles. Ce fonctionnement peut conduire à l'accumulation de gigaoctets au fil du temps si vous ne les nettoyez pas régulièrement. Vous pouvez utiliser la commande <tt>eclean-dist</tt> pour retirer les fichiers source de DISTDIR.

Vous pouvez créer des archives des paquets installés en utilisant <tt>quickpg</tt> ou FEATURES="buildpkg". Ces paquets archivés sont conservées dans PKGDIR, ordinairement /usr/portage/packages. Quand vous n'avez plus besoin de les conserver ou s'ils sont devenus trop vieux, vous pouvez utiliser <tt>eclean-pkg</tt> pour les retirer de PKGDIR. C'est une bonne façon de garantir que les paquets binaires que vous avez correspondent aux dernières versions.

Pour plus d'information sur <tt>eclean</tt> et sur la manière de tenir à jour un système sans résidu, lisez man eclean ou consultez l'article eclean.

Voir aussi


This page is based on a document formerly found on our main website gentoo.org.
The following people contributed to the original document: Matt Butcher, John P. Davis, Erwin, Shyam Mani, Xavier Neys, Karl Trygve, José Luis Rivero, Joshua Saddler, Douglas Anderson
They are listed here because wiki history does not allow for any external attribution. If you edit the wiki article, please do not add yourself here; your contributions are recorded on each article's associated history page.