LightDM

From Gentoo Wiki
Jump to:navigation Jump to:search
This page is a translated version of the page LightDM and the translation is 96% complete.
Outdated translations are marked like this.

LightDM est un gestionnaire d'affichage (ou de connexion) disponibles pour différents environnement de bureau et qui vise à être le gestionnaire d'affichage / connexion standard pour le serveur X.

Les fonctionnalités clés (tel que listées en amont chez les développeurs) incluent :

  • Une API bien construite d'accueil qui permet d'avoir plusieurs interfaces graphiques.
  • Un support pour tout les usages d'un gestionnaire de connexion, pouvant être complétés par des plugins.
  • Un code source peu complexe.
  • Une grande performance.

Installation

USE flags

USE flags for x11-misc/lightdm A lightweight display manager

audit Enable support for Linux audit subsystem using sys-process/audit
elogind Enable session tracking via sys-auth/elogind
gnome Add GNOME support
gtk Pull in the gtk+ greeter
introspection Add support for GObject based introspection
non-root Use non-root user by default
qt5 Add support for the Qt 5 application and UI framework
systemd Enable use of systemd-specific libraries and features like socket activation or session tracking
vala Enable bindings for dev-lang/vala

Emerge

Installer x11-misc/lightdm :

root #emerge --ask x11-misc/lightdm

Configuration

Le fichier de configuration (globale) de LightDM peut être trouvé dans /etc/lightdm/lightdm.conf.

GTK

Le fichier de configuration «d'accueil» de GTK peut être modifié manuellement en éditant le fichier suivant :

/etc/lightdm/lightdm-gtk-greeter.conf

RazorQt

L'écran de connexion RazorQt n'offre pas d'options de configurations.

Service de démarrage

OpenRC

Avec un gestionnaire d'affichage / connexion
root #emerge --ask gui-libs/display-manager-init

Paramétrer LightDM comme gestionnaire d'affichage / connexion :

FILE /etc/conf.d/display-manager
DISPLAYMANAGER="lightdm"

Pour démarrer LightDM à l'amorçage, ajouter dbus et display-manager au niveau d'exécution par défaut. dbus est nécessaire parce que LightDM en dépend pour passer des messages :

root #rc-update add dbus default
root #rc-update add display-manager default

Pour démarrer tout de suite LightDM :

root #rc-service dbus start
root #rc-service display-manager start
Avec le script d'initialisation obsolète d'xdm

Utiliser LightDM comme gestionnaire d'affichage / connexion par défaut :

FILE /etc/conf.d/xdm
DISPLAYMANAGER="lightdm"

Pour démarrer LightDM à l'amorçage, ajouter dbus et xdm au niveau d'exécution par défaut. dbus est nécessaire puisque LightDM en dépend pour passer des messages :

root #rc-update add dbus default
root #rc-update add xdm default

Pour démarrer LightDM immédiatement :

root #/etc/init.d/dbus start
root #/etc/init.d/xdm start

systemd

Pour démarrer LightDM à l'amorçage du système :

root #systemctl enable lightdm

Pour démarrer LightDM immédiatement :

root #systemctl start lightdm

Outil en ligne de commande

LightDM inclus un outil en ligne de commande, dm-tool, qui peut être utilisé pour changer de session utilisateur, verrouiller le «seat» en cours (NdT: «seat» désigne non pas un siège dans ce contexte, mais en une série de périphériques connecté à une interface graphique avec au moins l'un pour l'affichage graphique, avec aussi par exemple une souris, un clavier, etc.), etc. Pour voir la liste des commandes disponibles, utiliser l'option --help :

user $dm-tool --help

Par exemple, pour verrouiller la session d'affichage actuelle (le seat) :

user $dm-tool lock

Astuces

Lancement de commandes à la connexion

Un utilisateur peut lancer quelques programmes automatiquement en se connectant à LightDM en ajoutant des commandes dans ~/.xprofile, qui sera lu par LightDM. Par exemple :

FILE ~/.xprofile
# Démarrer redshift, paramétrer le DPI avec xrandr et paramétrer la luminosité à 50% avec xbacklight
xrandr --dpi 192 &
redshift-gtk &
xbacklight -set 50 &

Déverrouiller le porte-clés de GNOME

Pour déverrouiller le porte-clés de GNOME (gnome-base/gnome-keyring), éditer /etc/pam.d/lightdm pour ressembler à ce qui suit. Note: Les lignes terminant avec le commentaire #keyring doivent être ajoutées.

FILE /etc/pam.d/lightdm
auth     substack        system-local-login
auth     optional        pam_gnome_keyring.so #keyring
account  substack        system-local-login
password substack        system-local-login
session  substack        system-local-login
session  optional        pam_gnome_keyring.so auto_start #keyring

Verrouiller l'écran avec elogind après l'hibernation ou la mise en veille

Une bonne pratique est de verrouiller l'écran après qu'elogind ait déclenché l'hibernation ou la mise en veille, pour des raisons de sécurités. Cela peut être réalisé facilement en faisant ce qui suit :

Installer light-locker :

root #emerge --ask x11-misc/light-locker

Démarrer light-locker après qu'ait démarré le serveur X en mettant light-locker & soit dans un fichier ~/.xprofile ou dans ~/.xinitrc.

FILE ~/.xprofile
# Démarrer light-lock avec la session X
light-locker &

Créer le fichier lock.sh dans /lib64/elogind/system-sleep/ (être certain d'ajouter les permissions d'exécutions au fichier) :

root #chmod +x /lib64/elogind/system-sleep/lock.sh

Dépannage

LightDM échoue à se lancer à la première connexion si le nom d'hôte change durant la connexion

Dans certains cas LightDM échoue à se lancer quand on tente de se connecter la première fois (NdT: avec lui) si le nom d'hôte (NdT: hostname, celui du système) change entre l'amorçage du système et la connexion (bug (en anglais) sur Launchpad #1677058).

Cela peut arriver si net-misc/networkmanager utilise les paramètres par défauts pour obtenir le nom d'hôte depuis le serveur DHCP et que le nom d'hôte est différent de celui paramétrer à l'amorçage (NdT: du système).

Pour désactiver le comportement paramétré de NetworkManager avec le nom d'hôte, mettre la ligne suivante dans la section [main] du fichier /etc/NetworkManager/NetworkManager.conf :

FILE /etc/NetworkManager/NetworkManager.conf
[main]
...
hostname-mode=none
...

LightDM échoue à lancer Xorg avec une carte graphique Nvidia

Les utilisateurs de carte graphiques Nvidia peuvent voir LightDM échouer à lancer Xorg (problème #263 sur GitHub ).

Une solution de contournement pour ce bug peut être d'éditer /etc/lightdm/lightdm.conf pour ajouter la ligne logind-check-graphical=false dans la section [LightDM].

FILE /etc/lightdm/lightdm.conf
[LightDM]
...
logind-check-graphical=false
...

Voir aussi