Xorg/Configuration

From Gentoo Wiki
Xorg
Revision as of 10:36, 16 September 2013 by FuzzyBot (Talk | contribs)

Jump to: navigation, search
Other languages:English 100% • ‎español 100% • ‎français 87% • ‎한국어 87%

Xorg est le serveur X Window qui permet aux utilisateurs de disposer d'un environnement graphique. Ce guide explique ce qu'est Xorg, comment l'installer et ce que sont les différentes options de configuration.

Qu'est-ce que le serveur X Window ?

Environnement graphique vs ligne de commande

L'utilisateur moyen peut être effrayé à l'idée d'avoir à taper des commandes. Pourquoi ne pourrait-il pas pointer avec la souris et cliquer pour se frayer son chemin dans l'espace de liberté procuré par Gentoo (et Linux en général) ? Eh bien, naturellement, il peut le faire ! Linux offre une grande variété d'interfaces utilisateur très attractives et des environnements que vous pouvez installer au-dessus de votre installation existante.

C'est une des plus grandes surprises pour les nouveaux utilisateurs de découvrir que l'interface utilisateur graphique, n'est rien d'autre qu'une application qui tourne sur leur système. Ce n'est pas une partie du noyau Linux, ou une autre fonctionnalité interne du système. C'est un outil puissant qui active complètement les capacités graphiques de votre station de travail.

Comme les normes sont importantes, une norme pour dessiner et déplacer des fenêtres sur l'écran, interagissant avec l'utilisateur via la souris, le clavier et autres dispositifs, a été créée et nommée le système X Window', couramment abrégé en X11 ou tout simplement X. Ce système est utilisé sur Unix, Linux et les systèmes d'exploitation basés sur Unix à travers le monde entier.

L'application qui permet aux utilisateurs d'exécuter les interfaces graphiques et qui se base sur la norme X11 est Xorg-X11, un embranchement du projet XFree86. XFree86 ayant décidé d'utiliser une licence qui pourrait s'avérer incompatible avec la licence GPL, l'utilisation de Xorg est par conséquent recommandée. L'arbre de Portage ne contient plus de paquet XFree86 dorénavant.

Le projet X.org

Le projet X.org a créé et tient à jour une mise en œuvre du système X11 librement distribuable et open-source. Il s'agit d'une infrastructure de bureau open-source basée sur X11.

Xorg procure une interface entre votre matériel et l'application graphique que vous voulez exécuter. En plus de cela, Xorg est compatible avec le fonctionnement en réseau, ce qui signifie que vous pouvez exécuter une application sur un système tout en visualisant les résultats sur un autre.

Installer Xorg

Avant de pouvoir installer Xorg, vous devez préparer votre système à le recevoir. Tout d'abord, il vous faut configurer le noyau pour qu'il prenne en charge les périphériques d'entrée et les cartes vidéo. Ensuite il faudra préparer /etc/portage/make.conf pour que les bons pilotes et les paquets Xorg soient compilés et installés.

Prise en charge des pilotes de périphérique d'entrée

Par défaut, Xorg utilise evdev, un pilote de périphérique d'entrée générique. Vous devez changer la configuration de votre noyau pour qu'il prenne en charge evdev. Lisez le Guide de configuration du noyau si vous ne savez pas comment configurer votre noyau.

Kernel configurationEnabling evdev in the kernel

Device Drivers --->
  Input device support --->
  <*>  Event interface

Kernel modesetting

Les pilotes vidéo open-source modernes s'appuient sur le kernel modesetting (KMS). KMS procure un démarrage graphique amélioré moins vacillant, avec un changement d'utilisateur plus rapide, une console à tampon de trames incorporée, une transition douce entre console et Xorg et d'autres fonctionalités. KMS entre en conflit avec les pilotes de tampon de trames patrimoniaux, qui doivent rester désactivés dans la configuration de votre noyau.

En premier lieu, préparez votre noyau pour KMS. Vous devez accomplir cette étape sans vous soucier du pilote vidéo Xorg que vous allez utiliser.

Kernel configurationConfiguring framebuffers

Device Drivers --->
  Graphics support --->
    Support for frame buffer devices --->
    ## (Désactivez tous les pilotes,  y compris VGA, Intel, nVidia, et ATI)
 
    ## (Plus bas, activez la prise en charge de la console de base. KMS en a besoin.)
    Console display driver support --->
      <*>  Framebuffer Console Support

Ensuite, configurez votre noyau pour qu'il utilise le pilote KMS adéquat pour votre carte vidéo. Intel, nVidia et AMD/ATI sort les cartes les plus répandues. Suivez le listing du code pour votre carte ci-dessous.

Pour les cartes Intel :

Kernel configurationIntel settings

Device Drivers --->
  Graphics support --->
    /dev/agpgart (AGP Support) --->
    <*>  Intel 440LX/BX/GX, I8xx and E7x05 chipset support
    Direct Rendering Manager (XFree86 4.1.0 and higher DRI support) --->
    <*>  Intel 8xx/9xx/G3x/G4x/HD Graphics
    [*]    Enable modesetting on intel by default

Pour les cartes nVidia :

Kernel configurationnVidia settings

Device Drivers --->
  Graphics support --->
    Direct Rendering Manager (XFree86 4.1.0 and higher DRI support) --->
    <*>    Nouveau (nVidia) cards

Pour les cartes AMD/ATI les plus récentes ( RadeonHD 2000 et postérieures ), vous devrez installer radeon-ucode ou linux-firmware. Une fois que vous avez installé un de ces paquets, configurez votre noyau comme expliqué en détails dans firmware section de la Radeon Radeon :

Kernel configurationAMD/Configuration ATI

## (Configurez le noyau pour utiliser le micro-code radeon-ucode )
Device Drivers --->
  Generic Driver Options --->
  [*]  Include in-kernel firmware blobs in kernel binary
  ## # ATI card specific, (see Radeon page for details of firmware to include)
   (radeon/<YOUR-MODEL>.bin ...)
  ## # all:
   (/lib/firmware/) Firmware blobs root directory
 
## (Enable Radeon KMS support)
Device Drivers --->
  Graphics support --->
  <*>  Direct Rendering Manager --->
  <*>    ATI Radeon
  [*]      Enable modesetting on radeon by default
  [ ]      Enable userspace modesetting on radeon (DEPRECATED)
Note
Les anciennes cartes Radeon(séries X1900 et antérieurse) ne nécessitent pas le paquet radeon-ucode ou aucune autre configuration de micro-code. Contentez-vous d'activer le Direct Rendering Manager (Gestionnaire de Rendu Direct) et ATI Radeon modesetting.
Note
Noyau Linux >= 3.9 ne dispose pas de Enable modesetting on radeon by default puisqu'il est déjà implicite par défaut

Vous en avez maintenant terminé avec la configuration du KMS, continuez avec la préparation du fichier /etc/portage/make.conf à la section suivante.

Configuration de make.conf

Maintenant que votre noyau est préparé, vous devez configurez des variables importantes dans le fichier /etc/portage/make.conf avant d'installer Xorg.

La première variable est VIDEO_CARDS. Elle est utilisée pour définir le pilote vidéo que vous allez utiliser et dépend du type de carte vidéo que vous avez. La définition la plus commune est nouveau pour les cartes nVidia ou radeon pour les cartes ATI.

Note
Vous pouvez aussi essayer les pilotes propriétaire de nVidia et d'AMD/ATI, nvidia et fglrx respectivement. Cependant, définir les pilotes propriétaire sort du champ de ce guide. Reportez-vous au guide Pilotes NVidia/nvidia et à la FAQ Gentoo concernant les cartes ATI . Si vous ne savez pas quel pilote choisir, reportez-vous à ces guides pour plus d'informations.

Le pilote intel peut être utilisé pour les stations de travail ou les ordinateurs portables munis des jeux de circuits Intel courants intégrés.

Note
VIDEO_CARDSpeut contenir plus d'un pilote, chacun séparé par une espace.

La deuxième variable est INPUT_DEVICES. Elle est utilisée pour déterminer quels pilotes compiler pour la prise en charge des périphériques d'entrée. Dans la plupart des cas, la définir à evdev devrait donner satisfaction. Si vous utilisez des périphériques d'entrée alternatifs, tels qu'un pavé tactile Synaptics pour un ordinateur portable, assurez-vous de l'ajouter à la variable INPUT_DEVICES .

Maintenant vous devriez décider quels pilotes vous allez utiliser et ajouter les définitions nécessaires au fichier /etc/portage/make.conf :

CodeSample make.conf entries

## (Pour la prise en charge de la souris, du clavier et du pavé tactile Synaptics)
INPUT_DEVICES="evdev synaptics"
## (Pour des cartes nVidia)
VIDEO_CARDS="nouveau"
## (Pour les cartes AMD/ATI)
VIDEO_CARDS="radeon"

Si les définitions suggérées ne fonctionnent pas pour vous, vous devriez installer le paquet emerge -pv xorg-drivers, passer en revue toutes les options disponibles et choisir celles qui s'appliquent à votre système. Cet exemple est pour un système doté d'un clavier, d'une souris, d'un pavé tactile Synaptics et d'une carte vidéo Radeon.

root # emerge -pv xorg-drivers
 
These are the packages that would be merged, in order:
 
Calculating dependencies... done!
[ebuild   R   ]  x11-base/xorg-drivers-1.9  INPUT_DEVICES="evdev synaptics
-acecad -aiptek -elographics% -fpit% -joystick -keyboard -mouse -penmount -tslib
-virtualbox -vmmouse -void -wacom"
VIDEO_CARDS="radeon -apm -ark -ast -chips -cirrus -dummy -epson -fbdev -fglrx
(-geode) -glint -i128 (-i740) (-impact) -intel -mach64 -mga -neomagic (-newport)
-nouveau -nv -nvidia -r128 -rendition -s3 -s3virge -savage -siliconmotion -sis
-sisusb (-sunbw2) (-suncg14) (-suncg3) (-suncg6) (-sunffb) (-sunleo) (-suntcx)
-tdfx -tga -trident -tseng -v4l -vesa -via -virtualbox -vmware (-voodoo) (-xgi)"
0 kB

Après avoir défini toutes les variables nécessaires vous pouvez installer le paquet Xorg.

Tout d'abord, assurez-vous que l'option udev de la variable USE est activée :

root # echo "x11-base/xorg-server udev" >> /etc/portage/package.use

Ensuite, installez Xorg :

root # emerge --ask xorg-server
Note
Vous pourriez installer le méta-paquet xorg-x11 à la place du paquet plus léger xorg-server . Fonctionnellement, xorg-x11 et xorg-server sont équivalent. Néanmoins, xorg-x11 attire à lui beaucoup d'autres paquets dont vous n'aurez probablement pas besoin, tels qu'un large assortiment de polices de caractères dans différentes langues. Ces paquets ne sont pas nécessaires pour une station de travail fonctionnelle.

Dès que l'installation est terminée, vous devez réinitialiser quelques variables d'environnement avant de continuer :

root # env-update
root #
source /etc/profile

Configurer Xorg

Le serveur X est conçu pour fonctionner dès l'installation sans besoin d'éditer des fichiers de configuration. Il devrait détecter et configurer les périphériques tels que souris, clavier et moniteurs.

Vous devriez d'abord essayer #using_startx sans éditer aucun fichier de configuration. Si Xorg en démarre pas, où s'il y a un autre problème, alors vous devez configurer Xorg à la main comme expliqué dans la section qui suit.

Le répertoire xorg.conf.d

Note
Les fichiers de configuration dans xorg.conf.d devraient être considérés comme un "dernier recours". Il est hautement désirable de fonctionner sans configuration spéciale si possible. Si vous ne parvenez pas à obtenir une configuration fonctionnelle alors continuez à lire.

Les fichiers de configuration de Xorg sont stockés dans /etc/X11/xorg.conf.d/ . Chaque fichier reçoit un nom unique qui se termine par .conf . Si les noms de fichier commencent par un nombre, alors Xorg lira les fichiers dans l'ordre numérique. 10-evdev.conf sera lu avant 20-synaptics.conf ,et ainsi de suite. Vous n'avez pas besoin de les numéroter, mais cela aide à les organiser.

Note
Xorg fournit des exemples de configuration dan /usr/share/doc/xorg-server-${version}/xorg.conf.example.bz2 . Vous pouvez les utiliser pour créer vos propres fichiers de configuration dans /etc/X11/xorg.conf.d/ . Les exemples sont largement commentés, mais si vous avez besoin de plus d'information en ce qui concerne la syntaxe, lisez la page de manuel man xorg.conf . D'autres exemples sont disponibles dans le chapitre Ressources à la fin de ce guide.

Utiliser startx

Essayer maintenant startx pour démarrer le serveur X. startx est un script qui lance une session X ; c'est à dire qu'il démarre le serveur X et quelques applications graphiques par dessus ce serveur. Il décide quelles applications lancer selon la logique suivante :

  • Si un fichier nommé .xinitrc existe dans le répertoire home, il exécute les commandes qu'il y trouve.
  • Sinon, il lit la valeur de la variable XSESSION et lance une des sessions disponibles dans /etc/X11/Sessions/ en fonction de cette variable. Vous pouvez définir la valeur de XSESSION dans /etc/env.d/90xsession pour en faire la session par défaut pour tous les utilisateurs du système. Par exemple, en tant que root, exécutez echo XSESSION="Xfce4" > /etc/env.d/90xsession . Ceci créera le fichier 90xsession et définira la session X par défaut à Xfce . Pensez à exécuter env-update après avoir changé 90xsession .
user $ startx

Si vous n'avez pas encore installé un gestionnaire de fenêtres, vous verrez un écran noir. Comme cela peut aussi être le signe que quelque chose ne va pas, vous devriez installer twm et xterm juste pour tester X .

Une fois ces programmes installés, exécutez startx à nouveau. Quelques fenêtres xterm devraient apparaître, rendant plus facile la vérification que X fonctionne correctement. Une fois que vous êtes satisfait des résultats, exécutez emerge --unmerge twm xterm en tant que root pour vous débarrasser des paquets de test. Vous n'en aurez plus besoin, une fois votre propre environnement de bureau installé.

Peaufiner les réglages de X

Définir votre résolution d'écran

Si vous trouvez que la résolution de votre écran n'est pas bonne, vous devez vérifier deux sections de votre configuration dans xorg.conf.d. Tout d'abord, regardez la section Screen qui liste les résolutions auxquelles votre serveur X fonctionnera. Cette section peut très bien ne citer aucune résolution. Si c'est le cas, Xorg estimera la résolution en se basant sur l'information de la section Monitor.

Changez maintenant la résolution. Dans l'exemple qui suit tiré de /etc/X11/xorg.conf.d/40-monitor.conf, ajoutez la ligne PreferredMode pour dire à votre serveur de démarrer à 1440x900 par défaut. L'option dans la section Device doit correspondre au nom de votre moniteur ( DVI-0 ), qui peut être obtenu en exécutant la commande xrandr. Vous devez exécuter emerge xrandr le temps d'obtenir cette information. L'argument après le nom du moniteur (dans la section Device) doit correspondre l'identifiant (Identifier) sans la section Monitor.

root # nano -w /etc/X11/xorg.conf.d/40-monitor.conf
Section "Device"
  Identifier  "RadeonHD 4550"
  Option      "Monitor-DVI-0" "DVI screen"
EndSection
Section "Monitor"
  Identifier  "DVI screen"
  Option      "PreferredMode" "1440x900"
EndSection

Exécutez X( startx ) pour vérifier qu'il utilise la résolution que vous désirez.

Moniteurs multiples

Vous pouvez configurer plus d'un moniteur dans /etc/X11/xorg.conf.d/. Tout ce que vous avez à faire, c'est de donner un identifiant à chacun des moniteurs, puis lister leur position physique, telle que RightOf (à droite de) ou Above (au-dessus) d'un autre moniteur. L'exemple qui suit montre comment configurer un moniteur DVI et un moniteur VGA, avec le moniteur VGA à droite :

root # nano -w /etc/X11/xorg.conf.d/40-monitor.conf
Section "Device"
  Identifier "RadeonHD 4550"
  Option     "Monitor-DVI-0" "DVI screen"
  Option     "Monitor-VGA-0" "VGA screen"
EndSection
Section "Monitor"
  Identifier "DVI screen"
EndSection
Section "Monitor"
  Identifier "VGA screen"
  Option     "RightOf" "DVI screen"
EndSection

Configurer le clavier

Pour configurer X pour l'utilisation d'un clavier international, vous devez seulement créer le fichier de configuration approprié dans /etc/X11/xorg.conf.d/. Cet exemple concerne un arrangement de clavier Tchèque :

root # nano -w /etc/X11/xorg.conf.d/30-keyboard.conf
Section "InputClass"
        Identifier "keyboard-all"
        Driver "evdev"
        Option "XkbLayout" "us,cz"
        Option "XkbModel" "logitech_g15"
        Option "XkbRules" "xorg"
        Option "XkbOptions" "grp:alt_shift_toggle,grp:switch,grp_led:scroll,compose:rwin,terminate:ctrl_alt_bksp"
        Option "XkbVariant" ",qwerty"
        MatchIsKeyboard "on"
EndSection

La commande terminate ( terminate:ctrl_alt_bksp ) vous permet de tuer la session X à l'aide de la combinaison de touches Ctrl-Alt-Backspace. Néanmoins, ceci provoque une sortie de X disgracieuse -- quelque chose que vous ne souhaitez pas toujours. Cela peut être utile, lorsque des programmes figent votre écran totalement, ou quand vous peaufinez la configuration de votre environnement Xorg. Soyez prudent en tuant votre environnement de bureau de cette manière -- la plupart des programmes n'aiment pas ça et peuvent perdre une partie ( voire la totalité) des données sur lesquelles vous étiez en train de travailler.

Pour terminer

Exécutez startx et profitez du résultat. Félicitations ! Vous avez désormais un Xorg opérationnel sur votre système. L'étape suivante consiste à installer un gestionnaire de fenêtres ou environnement de bureau tel que KDE, GNOME ou Xfce, mais cela ne fait pas partie de ce guide. Des informations sur la manière d'installer ces environnements de bureau sont disponibles dans la Documentation Gentoo .

Ressources

Créer et éditer les fichiers de configuration

Tout d'abord, man xorg.conf et man evdev fournissent une référence rapide et complète sur la syntaxe utilisée dans ces fichiers. Assurez-vous de les avoir à portée de main quand vous éditez les fichiers de configuration !

Il existe aussi beaucoup de ressources en ligne sur l'édition des fichiers de configuration dans /etc/X11/. Nous nous contentons d'en donner quelques unes ici ; utilisez Google pour en savoir plus.

Autres ressources

Une information complémentaire sur l'installation et la configuration de divers environnements de bureau et applications est disponible dans la section la station de travail de Gentoo

Si vous montez en version vers xorg-server 1.9, assurez-vous de lire le migration guide

X.org fournit beaucoup de FAQs sur son site WEB, en plus de la documentation.

Remerciements

Nous tenons à remercier les auteurs et éditeurs suivants pour leur contribution à ce guide :

  • swift
  • nightmorph