Piotes NVidia/nvidia

From Gentoo Wiki
NVidia
Revision as of 15:59, 24 August 2013 by Jaaf (Talk | contribs)

Jump to: navigation, search
Other languages:English 100% • ‎español 5% • ‎français 91% • ‎日本語 1% • ‎한국어 100% • ‎Nederlands 77% • ‎русский 100%

x11-drivers/nvidia-drivers est le pilote graphique propriétaire pour les cartes graphiques nVidia. nouveau est une alternative Open Source à ce pilote.

Les pilotes nVidia de l'arbre sont compilés pour une prise en charge par le noyau Linux. Ils contiennent un objet binaire (blob) qui fait l'essentiel du travail de discussion avec la carte. Ils comprennent deux parties, un module du noyau et un pilote X11. Les deux parties sont incluses dans un paquet unique. À cause de la manière dont nVidia empaquettent leurs pilotes, vous devrez fixer quelques options avant de les installer.

Le paquet nvidia-drivers  contient la dernière version des pilotes nVidia qui prennent en charge toutes les cartes, avec plusieurs versions disponibles selon l'âge de votre carte. Il a recours à une eclass pour détecter le type de carte que vous utilisez et installer ainsi la version adaptée.

Compatibilité matérielle

Le paquet x11-drivers/nvidia-drivers prend en charge de nombreuses cartes nVidia. De multiples versions sont disponibles selon la (les) carte(s) que vous avez. Reportez-vous à la page Qu'est-ce qu'un « Legacy GPU »?,de la documentation officielle de nVidia pour déterminer la version du pilote que vous devriez utiliser. Un moyen très commode pour la trouver est d'utiliser cet utilitaire. Saisissez le nom de votre carte graphique (en faisant attention à cocher l'option « Legacy » dans le champ produit) et la version la plus adaptée à votre carte s'affichera sous le formulaire.

Si vous avez identifié votre carte comme étant une carte patrimoniale, vous devez masquer les versions plus récentes des pilotes nvidia-drivers, c'est à dire :

root # echo ">x11-drivers/nvidia-drivers-174" >> /etc/portage/package.mask

Notez bien que Gentoo ne fournit pas les versions 71.86.xx. Si votre carte requiert ces pilotes, nous vous conseillons d'utiliser le pilote nouveau.

Noyau

Comme nous l'avons mentionné plus haut, le pilote noyau nVidia s'installe et fonctionne en lien avec votre noyau courant. Il est compilé en tant que module, c'est pourquoi votre noyau doit prendre en charge le chargement de modules (voir ci-dessous).

Le module du noyau (nvidia.ko) comprend une partie propriétaire (communément appelée le « blob ») (Binary Large Object pour Grand Objet Binaire) qui pilote les circuits de votre carte, et une partie Open Source (la  « colle ») qui, en exécution, agit comme intermédiaire entre la partie propriétaire et le noyau. Tout cela doit s'articuler proprement sous peine de devoir faire face à des pertes de données (via des paniques du noyau, des crash du serveur X sans sauvegarde des données des applications X) et même des pannes matérielles (surchauffe et autres problèmes en relation avec la gestion de l'énergie).

Compatibilité du noyau

De temps à autres, une nouvelle version du noyau modifie les ABI (Interface Binaire d'Applications) des pilotes, ce qui signifie que tous les pilotes qui ont recours à ces ABI doivent être changés. Pour les pilotes Open Source, en particulier ceux distribués avec le noyau, effectuer ces changements est presque trivial, dans la mesure où la chaîne complète des appels entre les pilotes et les autres parties du noyau, peut être passée en revue très facilement. Pour les pilotes propriétaires, comme le nvidia.ko, ce n'est pas la même partie de plaisir. Lorsque les ABI internes changent, vous ne pouvez pas tout simplement adapter la « colle », parce que vous ne savez pas comment cette colle est utilisée par la partie propriétaire. Si vous parvenez à réparer les choses et que tout semble marcher correctement, vous risquez encore, que le lancement de nvidi.ko dans votre noyau, nouveau et non pris en charge, aboutisse à des pertes de données et des pannes matérielles.

Lorsqu'une version nouvelle et incompatible du noyau sort, il est probablement mieux de s'en tenir, pendant un temps, à la version du noyau prise en charge la plus récente. Nvidia demande ordinairement quelques semaines pour préparer la nouvelle version propriétaire qu'ils jugent adaptée à un usage général. Soyez tout simplement patient. Si vous voulez faire fi de toute précaution, les ebuilds nvidia-drivers acceptent des commandes utilisateur epatch_user des eutils.eclass : ceci vous permet d'amender votre nvidia-drivers pour qu'il s'adapte d'une certaine manière à la version non prise en charge du noyau que vous avez choisie. Notez bien que ni les mainteneurs de nvidia-drivers, ni Nvidia ne vous apporteront leur aide si vous rencontrez des problèmes. Votre garantie matérielle sera très vraisemblablement rendue caduque. Les développeurs de Gentoo ne peuvent pas se mettre à régler vos problèmes dans la mesure où il s'agit d'un pilote propriétaire que seul Nvidia peut déboguer correctement. Par ailleurs, les mainteneurs du noyau (à la fois de Gentoo et de l'amont) ne prendront certainement pas en charge des pilotes propriétaires, où des systèmes « impures » qui semblent provoquer des problèmes.

Options requises du noyau

Si vous avez eu recours à genkernel all pour configurer votre noyau, alors tout est pour le mieux. Si ce n'est pas le cas, examinez attentivement votre configuration du noyau pour vérifier que la prise en charge du chargement de modules est activée :

Kernel configuration

Loadable module support --->
    [*] Enable loadable module support

Vous devez aussi activer la prise en charge de Memory Type Range Register dans votre noyau :

Kernel configuration

Processor and Features --->
    [*] MTRR (Memory Type Range Register) support

De plus, si vous avez une carte graphique AGP, vous pouvez ajouter en option la prise en charge de agpgart à votre noyau, soit incorporée au noyau, soit en tant que module. Si vous ne choisissez pas d'utiliser la version incorporée de agpgart, alors les pilotes utiliseront leur propre mise en œuvre de agpgart, appelée NvAGP. Sur certains systèmes, cela conduit à de meilleures performances, sur d'autres c'est l'inverse. Vous devrez apprécier cela vous-même sur votre système pour trouver ce qui apporte la meilleure performance. S'il vous reste un doute, utilisez la mise en œuvre incorporée au noyau :

Kernel configuration

Device Drivers --->
    Graphics Support --->
        -*- /dev/agpgart (AGP Support) --->
Note
Sur amd64, IOMMU gère les réglages agpgart.
Important
Pour les processeurs x86 et AMD64, le pilote de framebuffer (tampon de trames) entre en conflit avec le pilote binaire fournit par nVidia. Si vous compilez votre noyau pour ces processeurs, vous devez retirez la prise en charge du pilote incorporé de la manière suivante :
Kernel configuration

Device Drivers --->
    Graphics Support --->
        <*> Support for frame buffer devices --->
            < >   nVidia Framebuffer Support
            < >   nVidia Riva support

Il existe un tampon de trames alternatif, uvesafb, qui peut être installé en parallèle aux pilotes nvidia.

L'ebuild nvidia-drivers détecte automatiquement la version de votre noyau en se basant sur le lien symbolique /usr/src/linux. Assurez-vous que ce lien symbolique pointe bien sur les bonnes sources et que votre noyau est bien configuré. Reportez-vous à la section "Configurer votre noyau" du Manuel de Gentoo pour une plus ample information sur la manière de configurer votre noyau.

Vous devez, d'abord choisir les bonnes sources du noyau à l'aide de eselect. Si vous utilisez les sources gentoo-sources-3.7.10, la liste des noyaux retournée par eselect devrait ressembler à ceci :

root # eselect kernel list
Available kernel symlink targets:
  [1]   linux-3.7.10-gentoo *
  [2]   linux-3.7.9-gentoo

Dans la liste ci-dessus, vous noterez que le noyau linux-3:7:10-gentoo est marqué d'un astérisque (*) pour montrer qu'il est le noyau pointé par le lien symbolique.

Si le lien symbolique ne pointe pas sur les bonnes sources, vous devez le mettre à jour en choisissant le numéro correspondant aux sources du noyau que vous voulez utiliser, comme dans l'exemple ci-dessus.

root # eselect kernel set 1

Pilotes

Il est temps maintenant d'installer les pilotes. Vous pouvez le faire en suivant les directives du guide de configuration du serveur X et en définissant la variable VIDEO_CARDS=nvidia dans /etc/portage/make.conf. Quand vous installerez le serveur X, il installera la bonne version du pilote nvidia-drivers pour vous.

Note
Les pilotes peuvent être installés en positionnant l'option gtk de la variable USE dans le fichier /etc/portage/make.conf. Cela installera le paquet media-video/nvidia-settings, un outil convivial pour voir et configurer de nombreux aspects de votre carte nVidia.
Important
À chaque fois que vous compilez un nouveau noyau ou recompilez le noyau courant, vous devez réinstaller les modules du noyau nVidia. Une manière aisée de connaître les modules installés par des ebuilds (comme nvidia-drivers)consiste à installer sys-kernel/module-rebuild. Une fois que vous l'avez installé, exécutez tout simplement la commande module-rebuild populate pour repeupler sa base de données avec la liste des paquets à recompiler. Après en avoir terminé avec la compilation ou la recompilation d'un noyau, exécutez simplement la commande module-rebuild rebuild pour recompiler les pilotes pour votre nouveau noyau.

Une fois l'installation terminée, exécutez modprobe nvidia pour charger le module du noyau en mémoire. S'il s'agit d'une mise à jour, vous devez préalablement retirer le module précédent.

root # lsmod | grep nvidia
root #
rmmod nvidia
root #
modprobe nvidia

Pour ne pas avoir à charger manuellement le module à chaque démarrage, et pour automatiser cette tâche, éditez le fichier /etc/conf.d/modules et ajoutez-y nvidia.

Important
Si vous avez compilé agpgart en tant que module, vous devez aussi l'ajouter au fichier /etc/conf.d/modules.

Le serveur X

Dès lors que les pilotes appropriés sont installés, vous devez configurer le serveur X pour qu'il utilise les pilotes nvidia plutôt que le pilote par défaut nv.

File/etc/X11/xorg.conf.d/nvidia.confExplicit nvidia driver section

 Section "Device"
   Identifier  "nvidia"
   Driver      "nvidia"
 EndSection

Exécutez eselect pour faire en sorte que le serveur X utilise les bibliothèques GLX de nVidia :

root # eselect opengl set nvidia

Droits d'accès

You will need to add the user you want to be able to access the video card to the video group:

root # gpasswd -a larry video

Note that you will still be able to run X without permission to the DRI subsystem, but usually not with acceleration enabled.

Tester votre carte

Pour tester votre carte nVidia, lancez X et exécutez la commande glxinfo, qui fait partie du paquet mesa-progs. Elle devrait vous notifier que le rendu direct est activé :

user $ glxinfo | grep direct
direct rendering: Yes

Pour vérifier votre FPS (mombre de trames par seconde), exécutez glxgears.

Activer la prise en charge de nvidia

Certains outils, comme mplayer et xine-lib utilisent une option locale de la variable USE appelée xvmc qui active la prise en charge de XvMCNVIDIA - utile lorsque vous regardez des films en haute définition. Ajoutez xvmc aux options de votre variable USE globale dans le fichier /etc/portage/make.conf ou ajoutez-la aux options de la variable USE du(des) paquet(s) en question (media-vidéo/mplayer et/ou media-libs/xine-lib) dans le fichier /etc/portage/package.use.

Les processeurs graphiques des séries GeForce 8 et postérieures sont fournis avec la prise en charge VDPAU qui a supplanté la prise en charge XvMCNVIDIA. Reportez-vous à l'article VDPAU pour savoir comment activer la prise en charge VDPAU.

Il y a également quelques applications qui ont besoin de l'option nvidia de la variable USE, aussi désirerez-vous peut-être l'ajouter au fichier /etc/portage/make.conf.

Exécutez ensuite emerge -uD --newuse @world pour recompiler les applications qui bénéficient du changement d'option de la variable USE.

Utiliser l'outil de configuration de NVidia

nVidia fournit également un outil de configuration. Cet outil vous permet de voir et de modifier des réglages graphiques sans avoir à redémarrer le serveur X. Il est disponible dans l'arbre de Portage sous le nom media-video/nvidia-settings. Comme indiqué plus haut, il sera automatiquement installé si vous installez les pilotes avec l'option gtk de la variable USE activée, soit dans /etc/portage/make.conf, soit dans /etc/portage/package.use.

Activer OpenGL/OpenCL

Pour activer openGL et openCL.

root # eselect opengl set nvidia
root # eselect opencl set nvidia

Assurez-vous que le serveur Xorg est arrêté lors de ces modifications.

Dépannage

Faire fonctionner l'accélération 2D sur des machines possédant 4 Mo de mémoire ou plus

Si vous rencontrez des problèmes avec l'accélération 2D de nVidia, il est probable que ce soit parce que vous ne pouvez pas définir une plage mémoire associée au mode write-combining pour les MTTR (Memory Type Range Registers). Pour le savoir, vérifiez le contenu de /proc/mtrr:

root # cat /proc/mtrr

Chacune des lignes devrait contenir write-back ou write-combining. Si vous apercevez une ligne avec uncachable vous devez changer un paramètre de votre BIOS pour régler ce problème.

Redémarrez et entrez dans la configuration du BIOS (probablement sous Paramètres du processeur). Changez le paramètre continuous en discrete et redémarrez votre Linux. Vous verrez alors qu'il n'y a plus d'entrée uncachable et que l'accélération 2D fonctionne sans problème.

Lorsque j'essaye de charger le module du noyau, je reçois un message no such device

Ceci est généralement dû à un des problèmes suivants :

1. Vous n'avez aucune carte nVidia. Regardez la sortie de la commande lspci pour vérifier si vous avez une carte graphique nVidia installée et reconnue.

2. La version installée courante du paquet x11-drivers/nvidia-drivers ne prend pas en charge votre modèle de carte. Lisez le fichier README dans /usr/share/nvidia-drivers-*/ pour obtenir la liste des périphériques pris en charge, ou utilisez la recherche de pilotes sur la page http://www.geforce.com/drivers. Reportez-vous à la section Which Version ci-dessus.

3. Un autre pilote du noyau gère le matériel. Vérifiez la sortie de la commande lspci -k pour savoir si un autre pilote, tel que nouveau est attaché à la carte graphique. Si oui, vous devrez désactiver ce pilote ou le mettre en liste rouge.

Xorg dit qu'il ne peut trouver aucun écran

Lorsque vous démarrez votre ordinateur et vous retrouvez avec un écran noir, ou une invite de commande en console au lieu de votre interface graphique ; vous pouvez utiliser la combinaison de touches Ctrl+Alt+F2 pour obtenir une invite de commande si ce n'est pas déjà le cas. Ensuite, vous pouvez exécuter la commande :

root # /etc/init.d/xdm stop
user $ startx
pour voir la sortie de Xorg. Si l'une des premières erreurs est que Xorg est incapable de trouver un écran, suivez les étapes suivantes pour résoudre votre problème..

Exécuter la commande suivante devrait suffire avant de redémarrer :

user $ nvidia-xconfig

Se cela ne fonctionne pas, exécutez lspci et vous devriez apercevoir quelque chose concernant votre carte graphique qui débute par : 01:00.0 VGA compatible controller: make and model of videocard
Prenez la première partie, 01.00.0 et placez-la dans votre fichier /etc/X11/xorg.conf avec l'option BusID :

File/etc/X11/xorg.conf

# this is not the whole file, only the part that needs edited
# the file should already exist after running nvidia-xconfig

Section "Device"
    Identifier     "Device0"
    Driver         "nvidia"
    VendorName     "NVIDIA Corporation"
    BusID          "PCI:1:0:0"
EndSection

--

Configuration pour expert

Documentation

Le paquet du pilote nVidia est fourni avec une documentation exhaustive. Elle est installée dans /usr/share/doc et peut être lue en utilisant la commande suivante :

user $ less /usr/share/doc/nvidia-drivers-*/README.gz

Paramètres du module du noyau

Le module du noyau nvidia reconnaît un certain nombre de paramètres (options) que vous pouvez utiliser pour peaufiner le comportement du pilote. La plupart d'entre-eux est mentionnée dans la documentation. Pour ajouter des paramètres, ou pour en changer la valeur, éditez le fichier /etc/modprobe.d/nvidia.conf. Pensez à exécuter la commande update-modules après avoir modifié ce fichier, et n'oubliez pas que vous devrez recharger le module nvidia pour que les nouveaux paramètres soient pris en compte.

Éditez /etc/modprobe.d/nvidia.conf dans votre éditeur favori :

root # nano -w /etc/modprobe.d/nvidia.conf

Mettez les informations du module à jour :

root # update-modules

Déchargez le module nvidia...

root # modprobe -r nvidia

...et rechargez-le :

root # modprobe nvidia

Configuration avancée de X

La couche GLX possède aussi une pléthore d'options. Elles contrôlent la configuration de la sortie TV, du double-écran, contrôle la détection de fréquence, etc. Là-encore, les options disponibles sont expliquées en détail dans la documentation.

Si vous désirez utiliser certaines de ces options, vous devez les lister dans la section périphérique ad hoc de votre fichier de configuration de X (en général /etc/X11/xorg.conf). Par exemple, en supposant que vous désiriez désactiver le logo de démarrage :

File/etc/X11/xorg.confDisable the splash logo

Section "Device"
  Identifier "nVidia Inc. GeForce2"
  Driver     "nvidia"
  Option     "NoLogo" "true"
  VideoRam   65536
EndSection

Remerciements

Nous tenons à remercier les auteurs et éditeurs suivants pour leur contribution à ce guide :Sven Vermeulen, Joshua Saddler, M Curtis Napier, Chris Gianelloni et José Fournier.

Voir aussi